top of page
  • Photo du rédacteurPascal Francois

ACTUALITE LITTERAIRE : Le Prix Nice Baie des Anges 2021 attribué à Jean Luc Barré


Le Prix Nice Baie des Anges - édition 2021, présidé cette année par Franz-Olvier Gisbert, a été attribué le 30 Août dernier à Jean-Luc Barré pour son roman Le corps d'origine, paru aux éditions Grasset en Avril 2021.


Créé en 1996, le Prix Nice Baie des Anges récompense chaque année, lors du Festival du Livre de Nice, un roman paru dans les 12 mois qui précédent.


Des auteurs de renom ont été récompensés par ce prix depuis sa création : Franz-Olivier Gisbert ( 1998 ) - Eric Fottorino ( 2005 ) - Jean-Paul Enthoven ( 2006) - Didier Van Cauwelaert ( 2007 ) - Valérie Cong Tuong ( 2013 ) - Sylvain Tesson ( 2014 ) - Jérôme Garcin ( 2015 ) - Daniel Picouly ( 2019 )


En 2020, le prix n'a pas été attribué compte-tenu de la pandémie mondiale de la Covid.


 

Résumé Editeur :

Depuis le début de sa carrière politique, Guillaume Roussel a triché sur presque tout : l’argent, le sexe, les idées. Tout est usurpé dans son image publique, à commencer par la rigueur des principes et la fidélité aux valeurs dont il se réclame.

Leader d’une droite qui se veut dure et sans concession, Guillaume Roussel s’est doté, au fil du temps, du profil adéquat : défenseur de l’ordre et de la tradition, gestionnaire sourcilleux, époux vertueux, chef de famille exemplaire, catholique de stricte obédience. C’est ainsi qu’il a réussi, porté par une ambition débridée, à accéder aux plus hautes charges de l’Etat. Elu député à trente cinq ans, devenu ministre de l’Intérieur à cinquante ans, avant de s’emparer de Matignon quatre ans plus tard. Ce qu’on appelle un parcours sans faute...

A cinquante-huit ans, tout destine Guillaume Roussel à remporter la prochaine élection présidentielle quand il est mis en cause dans l’assassinat d’un prostitué marocain. Son nom est cité, parmi d’autres familiers du jeune homme, dans une lettre révélée après sa mort par un site d’investigation réputé pour ses enquêtes sulfureuses.

Toute une partie de sa vie éclate au grand jour. On découvre, outre une bisexualité dont sa femme a toujours feint de ne pas s’apercevoir, sa connivence avec un des pourvoyeurs de fonds des milieux politiques et ses véritables origines idéologiques qu’il a reniées par opportunisme, pour prendre la tête d’un parti de droite, bien qu’issu de la gauche.


Jean-Luc Barré brosse un tableau saisissant et féroce d’un monde politique gangréné par l’imposture et l’hypocrisie comme le décrit Franz-Olivier Giesbert, président du jury,

72 vues0 commentaire

Comments


bottom of page