Complétement cramé ! Gilles Legardinier


On ne présente plus Gilles Legardinier, écrivain de 56 ans, qui a publié une quinzaine de romans. Les deux premiers étaient des polars puis il écrit une comédie « Demain j’arrête ! », très appréciée du public. Il a également écrit des bandes dessinées et quelques nouvelles. Ses débuts se déroulent sur des plateaux de cinéma, en Angleterre et aux États-Unis. Il a coécrit le scénario adapté du livre que je vous présente « Complètement cramé ! ».


Plusieurs livres de lui sont passés entre mes mains, pourtant je n’en ai lu aucun. Je n’étais pas attirée. Une personne d’un âge avancée, rangeant sa bibliothèque, m’a fait cadeau de quelques ouvrages dont celui-ci. Ce devait être le bon moment car je l’ai lu en deux jours et j’ai ressenti un grand bien-être. J’ai ri comme rarement en lisant ! De quoi s’agit-il ?


Andrew Blake est un chef d’entreprise ayant réussi. Il arrive à un âge où ceux que l’on aime ne sont plus de ce monde et ceux qui restent sont loin. Ce soir là, il doit recevoir le Prix d’Excellence industrielle. Et là, il craque. Il refuse de se rendre à la cérémonie de remise de ce prix et décide de quitter son Angleterre natale.


Pour autant, pas question de rester oisif, bien qu’il puisse se le permettre financièrement. Il veut retourner dans le coin de France où il a connu celle qui est devenue son épouse, Diane, aujourd’hui décédée, et travailler sans que quiconque ne connaisse sa situation en Angleterre. Son fidèle ami, Richard Ward, chargé de préparer son arrivée, lui obtient une place de majordome.


Notre majordome arrive au manoir de Beauvillier, sans vraiment savoir ce qu’il cherche ni ce qu’il va trouver. Il est reçu par Madame Beauvillier, veuve, qui semble être restée coincée dans un autre siècle tant son attachement au rang et à la place de chacun a de l’importance. Elle ne semble plus pouvoir mener grand train au vue de l’état de la demeure.


Il rencontre ensuite Odile, la cuisinière à l’air revêche, qui va immédiatement le cadrer : la cuisine est son domaine, elle est également la femme de chambre de Madame. Il est interdit d’aller dans le petit salon et dans la bibliothèque et le premier étage est réservé à Madame. Le grand amour d’Odile est Méphisto, son chat angora.

Il y a un « garde forestier », Philippe Magnier, qui est en réalité un homme a tout faire mais pour « l’extérieur » ! Pas question qu’il mette les pieds dans le manoir. Odile y veille férocement ! Il vit dans une dépendance près des bois. Il a la réputation d’un homme bourru.


Une jeune femme du village, Manon, travaille à mi-temps au manoir en tant que blanchisseuse et femme de ménage. Elle suit des cours pour se présenter au concours d’institutrice.


Cela fait à peine trois jours qu’Andrew est arrivé qu’il souhaite repartir. L’ambiance est morose, le manoir est sans vie et il faut dire que l’accueil réservé au majordome a été d’une grande froideur. Il ne se sent pas à l’aise et sa tristesse est grande. Et pourtant, il va rester et découvrir la personnalité de chacun, voir s’ouvrir les cœurs au fil des semaines. Sa présence dans ce lieu, qui semble voué au regret du passé, va tout changer. L’empathie d’Andrew envers son prochain est telle, son envie de découvrir chaque individu si forte, que l’ambiance au manoir va évoluer. Une complicité se noue entre Andrew et chaque protagoniste de l’histoire. Ils vont tous s’apercevoir qu’ils ont des points communs qui vont leur permettre de se comprendre et s’apprécier.


Les changements s’opérant, Andrew sait qu’il a fait le bon choix. Lui qui pensait sa vie terminée puisque Diane n’est plus et que sa fille Sarah vie avec son conjoint aux États-Unis va retrouver son envie de vivre et surtout d’être heureux.


Vous allez découvrir beaucoup d’aventures dans ce récit au style léger et drôle. La phrase du livre qui me plaît le plus : « seul ce qui se partage a de la valeur » ! et là, vous avez tout compris. Il y a de mauvaises actions mais surtout de bons sentiments sans pour autant être plan plan.


Pour combattre la morosité ambiante, je vous conseille la lecture de cet ouvrage ! Un régal simple et doux.


Bonne lecture !


Françoise Fesneau


Complètement cramé ! - Gilles Legardinier - Ed. Fleuve Noir - 10/2012 - 384 pages

85 vues1 commentaire