• Françoise Fesneau

Rencontre d'Auteur : John Grisham pour les Oubliés - avec les éditions JC Lattès


La Maison d’Édition JC LATTES organisait Mardi une visio-rencontre avec John Grisham, à l’occasion de la sortie de son nouveau roman « Les Oubliés ». J’ai assisté à l’entretien pour le compte du Blog « au Plaisir de lire » bien sûr !


Voici mon retour de cette rencontre en commençant par l’auteur :


John Grisham, Américain originaire de l’Arkansas, issu d’une famille modeste de chrétiens évangélistes baptistes, il devient avocat. Dix ans plus tard, il raccroche sa robe et se consacre à l’écriture. C’est le roman « La Firme » publié en 1991, dont sera tiré le film éponyme, qui fera de lui un écrivain reconnu à succès.


Naissent ainsi un grand nombre de romans policiers, des bagarres judiciaires qui ressemblent au combat de David contre Goliath (L’affaire Pélican). Il a également beaucoup écrit sur sa région natale ainsi que des livres à destination d’un jeune public.


Ses livres portés au grand écran sont nombreux avec de grands acteurs célèbres et recueillent un grand succès tels que La Firme ( Avec Tom Cruise ) - L'Affaire Pelican ( avec Julia Roberts ) - L'Idéaliste ( avec Matt Damon ) - Le Client ( avec Susan Sarandon ) - Le droit de tuer ( avec Matthew Mc Conaughey ) - Le Maitre du Jeu ( avec Dustin Hoggman ) ).


Son nouveau Livre : Les oubliés.


Résumé éditeur :

À Seabrook, petite ville de Floride, le jeune avocat Keith Russo est tué à coups de fusil alors qu’il travaille un soir dans son bureau. L’assassin n’a laissé aucun indice. Aucun témoin, aucun mobile. Mais la police trouve bientôt un suspect, Quincy Miller, un homme noir et ancien client de Russo. Quincy est jugé et condamné à une peine de réclusion à perpétuité. Pendant vingt-deux ans, il se morfond en prison et ne cesse de clamer son innocence. Il n’a pas d’avocat, personne pour le défendre. De désespoir, il écrit une lettre aux Anges Gardiens, une fondation où travaille Cullen Post, avocat et ancien pasteur de l’Église épiscopale. Les Anges Gardiens n’acceptent que très peu d’affaires. Post sillonne le pays pour tenter de réparer les erreurs judiciaires et sauver des innocents. Le cas de Quincy Miller, toutefois, représente un défi d’une tout autre nature. Des gens puissants, violents et sans pitié ont assassiné Keith Russo, et ils ne veulent pas voir Quincy Miller disculpé. Ils ont tué un avocat il y a vingt-deux ans, ils en tueront un deuxième sans hésitation.


Mon commentaire sur le livre à la suite de la rencontre :


Ce livre retrace l’histoire vraie d’un pasteur que Grisham connaît depuis une vingtaine d’années. Cet homme parcours les Etats-Unis depuis 40 ans pour aider les oubliés. Ce combat est toute sa vie. Son job : libérer les innocents.


Il est un des « Anges », un groupe qui intervient dans les affaires à travers tout le pays. L'objectif de cette association à but non lucratif est de réparer les erreurs judiciaires. Ses membres mettent tout en œuvre afin de libérer des condamnés à tort. Ils reprennent donc les dossiers à zéro et tentent de retrouver la vérité.


Qui sont-ils ces damnés des prisons américaines ? Des condamnés à de longues peines de prison, voir à la peine de mort et souvent sans preuve. Leur profil : des hommes de couleur qui ne savent pas et n’ont pas les moyens de se défendre. Ils clament leur innocence mais sans aucune chance de s’en sortir.


Grâce à l’évolution de la science et à l’utilisation de l’ADN, les « Anges » parviennent à innocenter des prisonniers et ainsi à éviter leur exécution et à les faire libérer. Les « Anges » sont les combattants pour une vraie justice et les « Oubliés » sont les condamnés sans preuve.


John Grisham consacre ses droits d’auteur à financer ces actions et bien d’autres. Il combat le racisme, les inégalités, la violence, etc. Un homme investit pour que son pays se réforme et laisse sa chance à chacun.


Je suis et lis John Grisham depuis longtemps. Chaque lecture a été un vrai moment de plaisir. Il est pour moi l'un des meilleurs auteurs de thrillers judiciaires que je connaisse. Mon préféré en tout cas. Et je vais ajouter ce dernier livre à ma PAL, probablement sur le dessus de la pile ! Tant pis pour les autres qui devront patienter un peu plus…

Si vous n'avez jamais lu de roman de lui il n'est pas trop tard, d'autant qu'il est prolifique. Je ne peux que vous le conseiller... Peut-être en commençant par « Les oubliés » !


Aux éditions J.C. Lattès – 03/2021 – 400 pages


Livre non lu - Chronique établie à partir de la visio-rencontre avec l’auteur et le résumé Éditeur

94 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout