top of page
  • Photo du rédacteurFrançoise Fesneau

Derniers jours d'un monde oublié - de Chris Vuklisevic


Pour les abonnés qui étaient présents sur le blog cet été, vous souvenez-vous d’un de mes conseils ? La lecture de ce livre, le premier de Chris Vuklisevic !


Pour fêter ses 20 ans en 2020, la collection Folio SF a initié un concours : « Mille et une voix ». Le gain de l’écrivain qui serait choisi : la parution de l’ouvrage dans le catalogue 2021 ! Et la lauréate a été Chris avec ce livre incroyable !


Je l’avais dans mes urgences à lire et c’est chose faite. Une grande auteure est née ! Elle est française, vit à Paris où elle a étudié à la Sorbonne en sciences du langage et en édition. Elle est chroniqueuse pour La Bouquinerie Jeunesse et est membre fondateur de l’association Heptalone !


« Le monde forgeait le fer, l’or et l’argent » : dans ce monde d’avant, les affaires étaient prospères. Sheltel, l’île du centre de monde, voyait chaque jour des navires accoster et échanger l’eau qui leur manquait contre des soieries, de l’or et tout ce qui servait de monnaie.


C’est alors que survint la Grande Nuit (GN). Il fit nuit en plein jour et les vagues engloutirent tout, les cris des humains furent couverts par le tonnerre. Cela dura douze jours et au matin du treizième, le ciel s’est éclairci et la mer fut visible. Mais au-dessus des eaux, seule Sheltel demeurait.


« Ce matin-là, les Sheltes virent approcher douze pirogues. Seuls les Ashim du Sud avaient échappé aux fléaux et trouvé refuge sur l’île miraculeuse. (…) Ainsi Ashim et Sheltes se répartirent les terres. »


Nous sommes trois siècles plus tard. Je vous présente quelques personnages : la Main est une sorcière puissante qui donne la vie et la reprend, tout en douceur. Elle sait voler et connaît les ancêtres de chacun depuis la GN. La Bénie est la prêtresse qui dirige l’île. Arthur Pozar est un vieux marchand, riche et très influent.


Il y a quatre peuples : les Natifs qui furent les premiers habitants de Sheltel, les Bénis, les Ashim et les Dusties. Ces derniers habitent Dust, le lieu le plus pauvre et sale de l’île.


Trois cents ans s’étant écoulés, la vie s’est organisée. Plus aucun bateau n’est venu et les habitants de l’île ayant choisi de partir en pirogue ne sont jamais revenus. Chacun est donc persuadé que Sheltel est le dernier refuge de cette planète.


Les règles sont strictes. Pour exemple, si une famille donne naissance à un enfant elle devra donner la vie d’un grand-parent en échange. La régulation des naissances est vitale car l’espace n’est pas extensible.


La plupart des sheltes ont des pouvoirs, les plus puissants étant détenus par les dirigeants. La vie s’écoule tant bien que mal car les accrochages ne manquent pas. Les Ashim, bien que présents depuis la GN, gardent un statut de réfugiés…


Et soudain, un matin très tôt, un bateau apparaît au large de l’île. Ce que nous découvrons, et que les sheltes ne savent pas, c’est qu’il s’agit d’un bateau de pirates redoutables. La capitaine est Kreed, terrible guerrière qui n’a aucun état d’âme. Son équipage est constitué d’hommes plus sauvages les uns que les autres. Une exception : Erika, la fille adoptive de Kreed. Son adoption a été violente. En effet, le père d’Erika était marchand d’épices et avait un bateau. Il fut attaqué par Kreed, les parents d’Erika furent assassinés ainsi que son frère. La pirate ayant vu l’enfant a décidé de ne pas la tuer et de l’adopter. L’enfant, qui avait sept ans, fut éduquée comme un vrai pirate et sait se battre. Mais cette vie ne lui plaît pas et elle veut s’échapper. L’île de Sheltel sera peut-être le lieu de sa nouvelle vie…


Les sheltes, cherchant un accord commun entre les différents peuples, érigent une barrière d’eau afin que le bateau n’accoste pas.


Mais Arthur, le marchand qui ne rêve que de commerce lucratif, arrive à convaincre chacun et la barrière va être levée.


Trois cents ans que les habitants se croient seuls, d’où viennent ces navigateurs ? Sont-ils hostiles ? Que va t-il advenir de l’équilibre de Sheltel ? Chaque shelte a peur, même si la curiosité et l’interrogation prennent le dessus.


C’est ce vous découvrirez en lisant ce livre passionnant et plein de rebondissements.


Pour moi, un vrai coup de cœur ! J’attends la suite avec impatience !


Je vous souhaite un bon voyage au pays des sheltes !


Françoise Fesneau


Derniers jours d’un monde oublié – Chris Vuklisevic – Folio SF – 03/2021




123 vues0 commentaire
bottom of page