top of page
  • Photo du rédacteurIsabelle Roux

La force des femmes - Denis Mukwege


J’avais très envie de découvrir « La force des femmes » car il est écrit par « l’homme qui répare ». Denis Mukwege, un homme que j’admire énormément, prix Nobel de la paix en 2018, a passé sa vie au service de la santé de toutes les femmes et de la lutte contre les violences sexuelles, notamment au Congo où le viol collectif est une arme de guerre.


J’avais un peu peur avant d’ouvrir le livre qu’il ne soit ennuyeux (je n’aime pas me forcer à lire). Comme je me trompais ! J’ai été, dès les premiers mots, passionnée par la moindre phrase du roman, aussi ou même plus addictif qu’un thriller, bien qu’il n’en ait pas les caractéristiques.


Je me demande si l’on peut classer cet ouvrage comme un essai ou une autobiographie, peu importe, c’est bouleversant, passionnant et instructif.


On a l’impression de s’asseoir avec l’auteur et de l’écouter nous raconter ses expériences, son vécu, comme s’il nous laissait entrer dans le détail de ses anecdotes et on aurait envie de lui dire « et après ? » « comment ça s’est terminé ? ». Il n’y a jamais assez de détails. Il définit son féminisme avec force : « je défends les femmes parce qu’elles sont mes égales, parce que les droits des femmes sont les droits humains ».


Incidemment, l’auteur apporte beaucoup d’informations sur le Congo, ce pays assez méconnu en France et pourtant combien intéressant. Or ces informations sont distillées sans jamais être rébarbatives ou ennuyeuses, elles sont juste là pour éclairer le propos de l’auteur. De plus, il émet des comparaisons socio-économiques très intéressantes, notamment entre le Congo et les États-Unis. Il constate par exemple une augmentation du taux de mortalité pendant l’accouchement dans les deux pays, et un taux analogue pour les femmes noires aux États-Unis à celui du Mexique ou de l’Égypte.


L’ouvrage est très riche et pose de multiples questions avec pertinence, comme sur les inégalités, la dictature ou la fuite des cerveaux d’Afrique vers l’Europe. Il aborde aussi des sujets délicats et d’actualité, comme celle du consentement lors d’un acte sexuel : une absence de « non » est-elle équivalente à un « oui » ?


Alors que pourtant je n’aime pas tout ce qui est médical, il explique vraiment bien, dans des termes simples, les complications lors de l’accouchement, les conséquences sur la vie des femmes... Le vocabulaire est marqué par sa culture médicale, il est net et précis. Toute son expérience est animée de l’amour d’autrui, de la volonté de faire le bien. Sa vie est axée sur la gratitude, et de là découle la volonté d’aider les autres, comme sa mère le lui annonce de façon prophétique : « Dieu a placé un message dans ton cœur, disait-elle. Tu devais aider les autres comme les autres t’avaient aidé. »


On a les larmes aux yeux en lisant l’histoire de sa naissance, ou en lisant l’histoire de cette mère qui perd sa fille unique pendant que cette dernière accouche, et bien d’autres fois encore...Au contraire on se réjouit aux vies sauvées, ou quand il explique comment il a conquis sa future épouse...


Je me suis quand même posé la question : « est-ce un livre à offrir à une femme enceinte ? » Je crois que non.


Pour résumer, un des livres les plus passionnants que j’ai lus dans ma vie, sans hésiter. Au-delà pourtant de l’ouvrage, la magnifique personnalité de cet auteur reste quand même, selon moi, le plus important.


Isabelle Roux


La force des femmes – Denis Mukwege - Ed. Gallimard - 10/2021 - 397 pages

216 vues1 commentaire

1 comentario


Invitado
16 jun 2022

Bonjour chères frères et sœurs

Je m'appelle celine lopez

Je fais ses témoignages pour témoigner la compétence d'un vieux vraiment formidable.

Je vous assure que j'ai eu à contacter plusieurs marabouts qui sont rien que des faux , des menteurs, des escrocs je ne sais plus quoi les qualifiés mais suite aux plusieurs recherches je suis tombé sur ce vieux qui m'a vraiment redonner le bonheur , le bonheur que je recherche depuis tant d'années il est vraiment formidable je souffrais d'une rupture avec mon mari il m'a quitté cela à fait 1 an 1 mois et même au boulot j'ai perdu le travail mon père était gravement malade mais dans un intervalle de 3 jours je vous rassure que…

Me gusta
bottom of page