Fermer les yeux - d'Antoine Renand


Antoine Renand est un écrivain, scénariste et réalisateur français né en 1979 dans l’Ain. Son premier roman, l’Empathie, a été publié en 2019. Plébiscité par la critique et le public, le livre est lauréat du prix Nouvelles voix du polar, finaliste du prix Maison de la presse et lauréat du prix des lecteurs Goutte de Sang d’encre. Le livre objet de cette chronique est le second de l’auteur.


L’histoire débute en Ardèche, en 2005. Une enfant de sept ans, Justine Morin, disparaît alors qu’elle jouait dans le village avec ses amis. Lorsque ses parents en prennent conscience, l’alerte est lancée et les battues se mettent en place avec les habitants. Malheureusement, la petite sera retrouvée sans vie. C’est un gendarme, Dominique Tassi, qui la repère, dans un espace dégagé, sans habitation, au milieu d’une végétation clairsemée. Un homme, Gabin Lepage, se tient auprès d’elle. Tassi, armé de son Sig Sauer, court dans la végétation afin de rejoindre l’endroit. L’homme est maîtrisé, l’alerte est donnée, Gabin Lepage est arrêté. Il sera jugé et condamné à trente années de prison, bien qu’il crie son innocence.


Quinze ans plus tard, Tassi, retraité, entend un flash d’information faisant part de la découverte du corps de Laetitia Martinez, une jeune fille de dix-sept ans, disparue une semaine plus tôt. Il décide de se rendre sur les lieux, mu par son instinct. Arrivé sur place, il tente d’en savoir plus sur ce crime, sans succès car le Capitaine Delalandre lui demande de rester à l’écart.


Il tente de renouer avec ses anciens collègues gendarmes afin d’obtenir de l’aide. En effet, il lui semble que certains indices sont identiques à l’affaire de Justine. Là aussi, il est refoulé. Un ancien ami/collègue l’aidera tout de même et Tassi va douter de plus en plus de la culpabilité de Gabin Lepage. Commence alors une enquête très difficile et complexe. Notre gendarme va savoir s’entourer de personnes utiles et efficaces, malgré les embûches placées sur sa route.


Environ un an plus tard, nous retrouvons Dominique qui cherche à approcher Nathan Rey lors d’une émission de télévision. Célèbre écrivain considéré comme le plus grand spécialiste français des tueurs en série, Nathan n’aime pas les sollicitations. Il a vécu un drame étant jeune et en garde une méfiance de tout et de tous. Tassi, très insistant, réussi à obtenir quelques heures de son temps. Les voilà attablés dans un pub où le gendarme va exposé ses craintes à Nathan. Il a besoin de ce spécialiste car il est persuadé que les deux crimes sont liés et qu’entre les deux il a dû y en avoir d’autres. S’il arrivait à prouver cela, Gabin Lepage serait libéré car innocent.


Il lui explique qu’il est soutenu par Emma Marciano, jeune avocate, douée et efficace. Celle-ci se bat pour qu’un nouveau procès s’ouvre afin que Gabin soit innocenté. Les trois protagonistes vont s’unir afin d’éclaircir cette affaire.


Le livre se lit avec plaisir. Le style est efficace et Antoine Renand joue avec les rebondissements, nous amenant vers la résolution sans que l’on s’y attende. Je signale deux scènes difficiles car violentes. Elles sont très courtes cependant probablement utiles aux yeux de l’auteur.


Petit à petit l’auteur vous rapproche de la solution, d’une vérité... Il est très doué car, alors que vous pensez avoir compris et en avoir fini avec ce roman, vous tournez la page pour découvrir que rien n’est jamais simple et la solution de l’énigme n’est pas livrée dans son entier. L’auteur nous manipule mais nous dévoile de nouveaux éléments nous permettant de connaître la vérité…. mais à la toute fin du livre, pas avant !


Une amie m’a fait découvrir cet auteur et je l’en remercie. Il n’est pas facile, lorsque l’on est amateur de thrillers et polars, d’être épatée par une enquête. Je le suis avec Antoine Renand qui nous entraîne dans des méandres dont on pense sortir mais… Je m’arrête là !! Découvrez par vous-même !

Bonne lecture à vous.


Françoise Fesneau


Fermer les yeux - Antoine Renand - Ed.Robert Laffont - La Bête noire - 03/2020 - 464 pages

134 vues0 commentaire