top of page
  • Photo du rédacteurPauline Julou

Grisha - tome 1 - de Leigh Bardugo


La série Grisha de l’auteure Leigh Bardugo est devenue une saga culte dans la Fantasy heroic, tant les avis sont positifs et l’engouement des lecteurs au rendez-vous.


Après avoir vu de nombreuses fois passer cette saga sur les réseaux bibliophiles je me suis lancée, happée par la vague de cette trilogie.

Je précise par avance que je n’ai pas regardé la série inspirée et ne compte sûrement pas le faire avant d’avoir fini les trois tomes !


Au moment où je vous écris j’ai déjà lu les deux premiers tomes.


Je vais vous présenter l’univers. Nous sommes dans un royaume fictif : Ravka. Si on devait le situer quelque part, je dirais qu’il est entre plusieurs pays de l’Europe de l’Est car on voit de nombreuses villes et noms qui ont des consonances slaves. Cette culture est un atout majeur de l’univers puisqu’elle régie le langage des personnages mais également leurs différents vêtements et outils.


Au début du roman vous avez une carte qui présente les différentes villes présentes et qui constituent l’univers général de la série.


Au début du premier roman, nous rencontrons Alina Starkov et Malyen Orestev, deux jeunes orphelins qui ont grandi ensemble dans une petite ville du royaume. La vie a fait son œuvre, les années ont passé et leur relation a changé. En effet, Alina fait à présent parti des Atlas, elle est cartographe du royaume de Ravka tandis que Mal est un traqueur dans la Première Armée. Leurs régiments respectifs doivent, dès le début du roman, rallier Ravka Ouest et plus précisément la ville portuaire de Novokibrisk. Pour y arriver, il leur faut traverser le Shadow Fold. C'est un brouillard épais où vivent des créatures maléfiques extrêmement agressives : les Volcras. Ce Shadow Fold a été créé par l’Hérétique Noir, il y a des centaines d’années et il ne s’agit que de ténèbres, d’ombres et d’abominations.


Afin de traverser, la Première Armée est aidée par la Seconde Armée : les Grishas. Les Grishas sont des êtres hors-normes qui naissent avec des pouvoirs « magiques » bien spécifiques. Ils constituent la Seconde Armée qui est dirigée par le charismatique Darkling, l’un des Grishas les plus puissants.


Parmi les Grishas, on retrouve différentes castes. Les Materialkis qui appartiennent à l’ordre des fabricators, les Etherealkis qui constituent l’ordre des invocators et enfin les Caporalkis qui sont l’ordre le plus haut gradé, l’ordre des vivants et des morts. Chacun d’entre eux est recruté depuis sa plus tendre enfance et élevé dans une école qui lui permet de développer ses pouvoirs afin de mieux servir le royaume de Ravka. Le but principal du Darkling est de réunifier les deux côtés de Ravka, et cela en détruisant l’abomination que son ancêtre à créé : le Shadow Fold.


La première difficulté rencontrée est donc ce fameux Shadow Fold. Le Darkling mène ses hommes lors de cette première traversée, et rien ne se passe comme prévu. Les Grishas n’arrivent pas à maintenir les volcras en dehors de leur formation et les morts pleuvent.


Tout à coup, une lumière éblouissante fend la nuit en deux et fait fuir tous les volcras et sauve ainsi le régiment des deux armées. Les rescapés reviennent donc à leur camps de base et la mission est un échec.


D’où vient cette lumière ? Pourquoi s’est elle déclenchée au pire instant pour les volcras ? Les deux armées du Roi arriveront elles à détruire le Shadow Fold ?


J’ai adoré ce premier roman car l’auteure joue extrêmement bien avec l’intensité des scènes. Elle laisse monter la tension à son maximum avant de retourner toute la situation et satisfaire les attentes du lecteur. Son écriture est fluide et, même avec de nombreux mots en langues étrangères, il est très facile à lire et cela ajoute à la construction de l’histoire. Le scénario est très satisfaisant car les personnages rencontrent de vraies difficultés et la puissance de ces derniers est très bien amenée. Nous assistons au mythe du héros, avec un bon équilibre entre l’histoire, les descriptions et l’apprentissage du personnage. L’auteure nous présente des protagonistes très attachants et mêmes les plus antipathiques sont très bien construits. Rien n’est laissé au hasard et le lecteur ne ressort pas de sa lecture avec des incompréhensions. Au contraire, il a des envies pour les prochains tomes et c’est pour cela que la lecture du deuxième tome se fait très naturellement.


Si j’avais quelque chose à redire, je dirais que j’aurais aimé un peu plus de combats. L’utilisation des Grishas est bien faite, leurs pouvoirs sont très bien utilisés et bien décrits, même si l'on peut regretter un léger manque à ce niveau là. Mais cela laisse la place à l’imagination et cela n’est pas négligeable dans un univers aussi riche que celui-là.


Leigh Bardugo utilise un schéma simple avec son mythe du héros. Un genre Fantasy jeunesse qui nous propose un héros dans son apprentissage, des orphelins qui ont pour destinée la quête de sauver l’humanité. Entre amour, amitié, aventure, trahison, et manipulation au sein du royaume, on peut dire que le thème n’est pas très original. Cependant, il fonctionne bien grâce au talent de son auteure et à la puissance du monde qu’elle a créé.


Vous l'avez compris, je vous conseille sans réserve ce livre ainsi que les suivants. On y découvre des personnages attachants, des rivalités puissantes et un univers fantastique très prenant.


Pauline Julou


Grishas - Tome 1 - Leigh Bardugo - Ed. Milan - 10/2017 - 356 pages

73 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page