• Eric Le Ker

Histoire de Lisey - de Stephen King


« Histoire de Lisey » est un livre à part dans l’œuvre prolifique de son créateur. Il fait partie des publications postérieures à son très grave accident de 1999.


Petit rappel : le 19 juin 1999, alors qu’il fait sa promenade pédestre quotidienne sur les routes du Maine, Stephen King est fauché par le mini-van de Bryan Smith dont ce dernier a perdu le contrôle. King reste profondément marqué par cet accident qui manque de lui coûter la vie et le replonge dans des addictions qu’il pensait avoir laissées derrière lui depuis les 80’s (drogues, Alcool…).


Dans le roman qui nous occupe, comme beaucoup écrits après l’accident, King s’éloigne nettement des recettes horrifiques qui ont souvent fait son succès pour s’aventurer sur des terres beaucoup plus intimes.

Benjamine d’une sororie de 4, Lisey est depuis 2 ans la veuve de Scott Landon. Durant 25 ans, elle a partagé la vie de cet écrivain majeur, couvert des plus prestigieuses récompenses littéraires et objet d’adulation tant par le public que les plus exigeants critiques littéraires. Toutes ces années, elle a su rester une femme discrète et dévouée, toujours présente mais dans l’ombre de son époux, rarement reconnue sur les photos.


Mais son deuil n’est pas achevé : la suite aménagée pour le travail de son mari, dans l’ancien grenier à foin, est restée en l’état, attisant la convoitise de nombreux « chercheurs de trésors » littéraires, convaincus que Scott y a laissé des-chef d’œuvre que sa veuve refuse d’exhumer. Certains vont même passer aux actes…


Quand Amanda, la sœur aînée de Lisey mentalement perturbée de longue date, tombe dans un état cataleptique, Lisey sent que son défunt époux revient à elle pour l’aider. Elle devra cette fois-ci aller au bout du chagrin, de la compassion, de la terreur, mais aussi de l’émerveillement devant l’autre et de l’amour fusionnel pour tenter de redevenir un être à part entière.


Le chemin de Lisey est néanmoins semé d’embûches : une sœur aux tendances automutilatrices, un époux marqué au fer rouge par sa terrible enfance, une tentative de meurtre contre Scott, un psychopathe qui la terrorise, et, tapie dans l’ombre, la bête innommable qui attend son heure…


Ce très long roman (768 pages en livre de poche) ne se laisse pas apprivoiser facilement : il faut de la persévérance pour entrer dans le monde allégorique foisonnant de Scott, dans l’intimité du langage codé partagé avec Lisey (mention spéciale à la « touffue » traductrice de la version française) et dans l’impeccable mais exigeante construction narrative du roman.


Stephen King nous entraîne dans les tourments terribles de l’enfance de Scott, dans le mystère de la communication télépathique qui unit Lisey à Amanda (que King appelle le « truc de sœurs »), dans la relation fusionnelle des êtres qui vont jusqu’à partager et donner réalité à leur part la plus enfouie : un imaginaire commun.


Et finalement le tour de force s’accomplit : l’émotion nous submerge car l’écrivain se livre ici sans aucun fard, et nous dévoile tout. Aucun de ses personnages ne ressemble autant à l’auteur que Scott, et aucune de ses héroïnes autant à son épouse Tabitha que Lisey.


Stephen King dit que ce roman est son meilleur, il est d’ailleurs dédié à sa femme. « Histoire de Lisey », est le roman expiatoire d’un deuil qui a failli être.


Eric Le Ker


Histoire de Lisey - Stephen King – Editions Albin Michel – 08/2007 – 576 pages

119 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout