• Pascal Francois

Idiss - de Robert Badinter

On ne présente plus l’homme à la phrase désormais célèbre ‘’J’ai l’honneur au nom du gouvernement de la république de demander à l’Assemblée Nationale, l’abolition de la peine de mort en France’’ - Robert Badinter : premier Garde des Sceaux du président Francois Mitterrand en 1981, à l’origine de l’abrogation de la Peine de Mort en France cette même année dans le prolongement d'un combat qui fut le sien pendant des années.


Dans cette biographie, l’auteur nous invite dans sa famille. Il nous fait découvrir avec la tendresse et l'amour d'un petit-fils, le parcours de vie exempalire de sa grand-mère Idiss.


Née dans un Shtetel de Bessabarie, dans le Yddishland européen de la fin du XIX° siècle, cette jeune femme juive illettrée vit simplement et pauvrement avec son mari et ses trois enfants. Elle finit cependant par fuir les pogroms de la Russie Tsariste, la vie devenant impossible sur sa terre natale.


Et un matin d'hiver, après avoir traversée l'Europe en train avec sa fille Chiffra, elle se retrouve sur un quai de la Gare de l'Est à Paris. Elle ne parle pas un mot de français, sa langue maternelle est le Yiddish mais qu'importe, son mari et des deux fils sont là sur le quai à l'attendre.


Elle est désormais au pays des droits de l'homme qui donne à chaque citoyen quel que soit sa confession religieuse, les mêmes droits et les mêmes devoirs. Elle est au pays de Dreyfus ou des hommes se sont levés pour défendre ce jeune officier, dont le seul tort était d'être juif. Elle a quitté sa terre natale. Mais qu'importe car pour elle sa terre, son pays, c'est celui ou elle peut vivre en paix entourée de sa famille.


Le livre nous fait également découvrir l'ascension sociale d'une famille qui rêve d'intégration, le Paris des années folles mais aussi la lente et inexorable montée du nazisme et le terrible destin réservé aux juifs de France déchus de tout droit par l'effroyable régime de Vichy, reniant toutes les valeurs qui avaient fait de la France la Patrie des droits de l'Homme.


Robert Badinter, avec beaucoup de subtilité, nous dévoile les liens étroits l'unissant à sa grand-mère, qui verra le nazisme s'installer à Paris, et partira rejoindre pour l'éternité son mari Schulim, au printemps de 1942.


Au travers de cette épopée familiale, l'auteur livre aussi sa réflexion sur la rémanence du sentiment anti-juif qui n' jamais cessé d'entacher l'histoire de nombreuses nations.


Un beau livre à lire, plein d'émotions, de tendresse, d'amour ou Robert Badinter nous fait partager le destin d'une famille juive sur près de 50 ans dans une Europe instable.


aux Editions Fayard – 2018 - 213 pages - existe en édition audio


L’auteur :


Robert Badinter : né en 1928 – homme politique, juriste, avocat, et essayiste francais. Sénateur - Ministre de la justice de 1981 à 1986 – Président du Conseil Constitutionnel de 1986 – à écrit 17 ouvrages traitant principalement du droit et de ses expériences professionnelles – mari d’Elisabeth Badinter femme de lettre, philosophe et féministe


Liens :

Bessarabie : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bessarabie

Biographie Robert Badinter : https://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Badinter

Discours de Robert Badinter sur l’abolition de la peine de mort : https://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2014/04/08/25001-20140408ARTFIG00067-le-discours-de-badinter-sur-la-peine-de-mort.php


64 vues0 commentaire