L'ami imaginaire - de Stephen Chbosky


L’ami imaginaire de Stephen Chbosky est une référence dans le style fantastique/horreur. Si vous aimez les frayeurs nocturnes, les sueurs froides, les retournements de situations, les histoires surnaturelles vécues par des enfants au milieu d’une forêt noire, ce livre est fait pour vous.


L’auteur ne cache pas son admiration pour Stephen King et son œuvre est garnie de références, on pourrait même penser qu’elle est rédigée par ce dernier tellement les codes sont respectés. On retrouve également le style de Maxime Chattam, qui met les enfants en difficulté dans des ambiances aux confins du réel.


Ici, nous rencontrons Karen et son fils Christopher. Depuis la disparition du mari de Karen et père du jeune garçon, cette dernière a du mal à trouver un équilibre sentimental pour sa famille. Après une énième crise, elle s’enfuit avec son fils et ils débarquent à Mill Grove, petite ville de Pennsylvanie, reculée et calme. L’endroit parfait pour recommencer sa vie. Ils s’installent tous les deux dans ce lieu paisible sans se douter que cette ville abrite deux entités, l’une bienveillante et l’autre extrêmement dangereuse. Ces dernières s’y affrontent depuis des siècles.


Christopher entame cette nouvelle vie et se fait de nouveaux amis, jusqu’au jour où il disparaît pendant une semaine et, sans que l’on sache ni où, ni pourquoi, ni comment, il est revient. La forêt de Mill Grove joue un rôle prépondérant car c’est l’endroit charnière autour duquel toute l’histoire est construite.

Les personnages que l’on rencontre ont tous des caractères et des personnalités bien distincts, ce qui est très appréciable car cela créé un attachement immédiat pour certains. La force de l’auteur se situe également dans sa capacité à créer des personnages inédits et angoissants comme les personnes « boîtes aux lettres » par exemple. Une création inédite dans toutes mes lectures.


L’intrigue est construite principalement autour de nos deux protagonistes, Karen et Christopher, et autour de quelques personnages secondaires qui vont beaucoup apporter à la création du monde fantastique dans lequel l’auteur nous emmène. Quand bien même certains espaces et lieux peuvent apparaître comme « communs » à ce style d’écriture, l’auteur a l’habileté de les utiliser de manière très originale. Tout son univers semble exister et cette image d’une certaine réalité, bien que déformée, apparaît bien réelle.


On apprécie les personnages et leurs décisions cohérentes tout au long du roman. L’auteur a pris le temps de construire tout son univers et en particulier ses personnages, leurs choix et leurs intrigues concordent parfaitement et ne créent pas de fausse note à la lecture. Seules quelques redondances ou longueurs pourraient être à déplorer mais on passe très vite outre car on est embarqué par l’histoire comme par une vague en colère. On ne nous laisse aucun répit et le lecteur veut à tout prix terminer l’aventure pour avoir le fin mot de l’histoire et avoir l’esprit (enfin) en paix.


En effet, âmes sensibles s’abstenir ! Bien qu’étant une habituée du genre, j’ai eu quelques angoisses nocturnes et « la dame qui siffle » m’a empêchée de dormir sur mes deux oreilles. La « balade » dans le monde imaginaire de Chbosky est loin d’être une partie de plaisir. A l’instar de nos protagonistes, on y reste sur ses gardes et on avance prudemment.


En conclusion, Stephen Chbosky est un maître dans l’art d’angoisser ses lecteurs. Son style d’écriture est très agréable et sa typographie est génialement utilisée pour marquer encore plus le caractère singulier de ses personnages. Il maîtrise parfaitement son sujet et ne laisse rien au hasard dans son ouvrage. Chaque détail compte et même quand vous pensez en avoir terminé, il vous attire encore plus loin dans son aventure sombre, effrayante et paranormale. Le combat entre le bien et le mal s’étire tout au long du roman et le ton monte crescendo jusqu’à l’apothéose. De quoi vous faire tourner les pages de plus en plus vite.


Si vous êtes fan de paranormal, de mystères et des aberrations sombres de la folie humaine, ce livre est fait pour vous !


Pauline Julou


L'ami imaginaire - Stephen Chbosky - Calmann Lévy - 06/2020 - 416 pages

60 vues0 commentaire