• Pascal Francois

La dame du Ritz - de Mélanie Benjamin


La dame du Ritz, écrit par Mélanie Benjamin, romancière américaine, retrace dans un livre à la fois romancé et inspiré de faits historiques, la vie d’un couple réel, Blanche et Claude Auzello, dans le Paris de la première moitié du XX° siècle, lui étant le Directeur du célèbre hôtel Ritz lors de la seconde guerre mondiale.


L’histoire commence dans le Paris des années folles. Claude, alors directeur adjoint d’un grand hôtel parisien ( le Claridge ) fait la connaissance de Blanche, jeune actrice américaine juive, venue en France à la recherche d’aventures. Ils se marient et font carrière ensemble même si Blanche reste seulement l’épouse de Claude. Lui devient le directeur du Ritz, gère l’hôtel pendant qu’elle le ‘’vit‘’ au rythme des clients fortunés, et couronnés qui le fréquente. Petites et grandes histoires, elle sait tout ce qui se dit ou ne dit pas au Ritz. Scott Fitzgerald, Ernest Hemingway, les Rothschild, le duc et la duchesse de Windsor, Coco Chanel sont le quotidien de ce couple atypique.


Mais les temps changent, et la preste brune envahit peu à peu l’Europe. Claude mobilisé pendant la drôle de guerre, quitte Paris pour Nîmes, accompagné de sa femme. A leur retour en Juin 1940, ils découvrent un Paris métamorphosé, occupé par les allemands comme l’est le Ritz, leur maison, qui est réquisitionné par la Luftwaffe pour en faire son quartier général et la résidence de ses hauts dignitaires. On y croise alors Goering, Von Stupnagel, Von Dincklage, qui y règnent en maitres absolus.


Dans le Paris des rafles, des étoiles jaunes, Blanche se révolte et ne comprend pas Claude qui se plie à ces nouveaux locataires. La distance s’installe entre eux au fil de ces années sombres. Chacun s’enferme dans ses mensonges, ses secrets, ses débauches… Sans se confier à l’autre, chacun va mener son combat et entrer en résistance. Ils iront jusqu’au bout de leurs désillusions jusqu’à ce jour terrible de Juin 1944 ou Blanche commet l’irréparable, le geste de trop.


Ils vivront la nuit qui suit comme si ce devait être la dernière, la nuit où tout doit être dit, une nuit de rédemption et de communion dans l’attente de l’inévitable, l’arrestation puis la torture de Blanche par la Gestapo. L’arrivée des Alliés dans Paris la sauvera d’un destin funeste…


Ce livre c’est aussi le roman sur l’opposition de deux cultures, l’une française, judéo chrétienne européenne, faite de traditions, de non-dits, l’autre américaine, ouverte, à qui tout semble possible, tout en étant puritaine. Deux mondes qui semblent ne pas se comprendre, ne pas pouvoir se parler.


Si le livre n’évite pas quelques clichés sur la France, ses traditions, sa culture, il est néanmoins passionnant car il nous faire découvrir un couple atypique, semblant voué à l’échec, qui rencontre l’histoire et va les sauver. Il montre qu’aù delà des apparences, la profondeur de deux êtres peut être un vrai ferment d’unité pour peu que l’on s’ouvre à l’autre.


Bonne lecture !


Aux éditions Albin Michel – 2020 -



L’auteur :

Mélanie Benjamin : née en 1962 – romancière américaine – elle s’est spécialisée dans les Biopic de femmes américaines non célèbres qui ont connu un destin hors norme.


Liens :

Hôtel Ritz – son histoire : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ritz_Paris


122 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout