• Eric Le Ker

La horde du contrevent - d'Alain Damasio


Alain Damasio a 35 ans lorsque paraît en 2004 cet ouvrage considéré encore à ce jour comme son chef-d’œuvre.


Diplômé de l’Essec, il choisit de quitter ces bancs prestigieux pour se consacrer pleinement à l’écriture à partir de 1991.


Il s’adonne dès lors à ses styles de prédilection : l’anticipation politique, la fantasy et la science-fiction. La Horde du Contrevent est un grand succès critique et public, vendu à 400.000 exemplaires et couronné du prix de l’imaginaire 2006.


Ce roman est culte pour un grand nombre de ses aficionados, plusieurs raisons parfaitement légitimes justifient ce statut :

  • Il présente un univers certes étrange mais cohérent et doté d’une parfaite logique interne.

  • Les personnages foisonnent, mais l’auteur parvient à nous faire partager les pensées intimes et la nature profonde de chacun d’entre eux.

  • La forme est incontestablement virtuose : la richesse et la créativité de la langue, l’alternance des narrateurs, la capacité d’évocation de situation complexes ou improbables.

  • Les situations et les épreuves rencontrées par la horde sont surprenantes et variées, toujours imprévisibles.

Ils sont 23, et constituent la 34ème horde de l’histoire. Chaque membre en est unique, et dispose de compétences poussées à leur paroxysme, toutes indispensables à la survie de l’ensemble.

Leur quête quasi-mystique : traverser à pied d’Ouest en Est, de l’extrême aval vers l’extrême amont, un monde balayé par des vents insoutenables et bordé de part et d’autre par des colonnes de glace infranchissables.


Seul un effort collectif total et parfaitement coordonné laisse quelque espoir de succès.


Ils mettront plusieurs dizaines d’années et traverseront déserts, montagnes et mers pour tenter de devenir la première horde à parvenir à la source de tous les vents.


La horde est menée par leur traceur Golgoth, irascible leader premier « contreur » qui a dû dès son plus jeune âge tuer ses rivaux pour avoir l’honneur de commander la horde.


Les autres personnages remarquables sont :

  • Oroshi, aéromaîtresse, experte des vents et des âmes (les « vifs » de chaque hordier).

  • Erg : véritable machine à combattre, protecteur de la horde.

  • Sov, script et principal narrateur, garant de la postérité de la horde.

  • Caracole, troubadour, oracle, conteur et expert en joutes verbales.

  • Le prince Pietro Della Rocca qui maintient en toutes circonstances l’unité du groupe.

Il est difficile de décrire tous les personnages mais Damasio parvient à donner à chacun une consistance qui lui est propre.


Les pièces du puzzle s’emboîtent parfaitement et le résultat est bien à la hauteur des grandes ambitions de l’auteur.


Au rayon des moments de bravoure, citons l’épisode inaugural du furvent, l’enfance de Golgoth et son intronisation comme traceur, le combat de Erg contre Silène, la flaque de Lapsane, la joute verbale de Caracole face à Sélème, la traversée de la Norska et évidemment l’épilogue.


C’est un roman d’une extrême densité, qui vous quitte difficilement une fois entamé, on y repense souvent comme si les personnages étaient entrés en nous.


Pour ma part, je le recommande fortement à tous les lecteurs cherchant à se déconnecter totalement du réel, et prêts à se laisser emporter au loin par un ouragan indomptable.


Eric Le Ker


La Horde du Contrevent - Alain Damasio - édition originale : La Volte - 2004


172 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout