• Pascal Francois

La Trajectoire de l'Aigle - de Nolwenn le Blevennec


Premier roman de Nolwenn le Blevennec, jeune journaliste en charge du numérique à l’Obs, La Trajectoire de l’Aigle nous entraine dans la chronique d’une passion amoureuse sur le registre de l’amour passion, l’amour addiction, l’amour punition. Un sujet que l’on pourrait penser comme déjà battu et rebattu mais dans lequel l’auteure arrive à nous entrainer grâce à une narration à la première personne dans un univers urbain bien à elle. Est-ce là le signe d’une belle nouvelle plume ? On ne peut que le souhaiter en tous cas.


L‘histoire peut sembler banale : une jeune journaliste travaillant dans un journal en perte de vitesse vit auprès d'Igor depuis 10 ans, avec qui elle a deux adorables bambins lui prenant un temps fou.

Igor, de 20 ans son ainé, est un père affectueux, un homme attentionné. Mais leur histoire est bancale car elle repose sur une béquille amoureuse. Avec le temps et l’usure vient la rencontre de Joseph, libre mais pas forcément plus équilibré, iconoclaste, qui l’entraine peu à peu dans une destruction amoureuse, une succession de ruptures et de reconquêtes. Cette destruction amoureuse la conduira-t-elle dans un dernier sursaut à faire le deuil de ce dernier pour finalement retourner vers le père de ses enfants ?


Le roman de Nolwenn le Blevennec écrit à la première personne, tourne autour de ces 3 personnages complexes, qui se cherchent face à leur contradiction. Véritable introspection critique du sentiment amoureux, le récit est caustique, cru souvent, avec des analogies parfois surprenantes. Chacun se cherche en essayant de se trouver dans l’autre sans pour cela arriver à la plénitude amoureuse. L’amour est ici souvent punition.


Ce roman urbain, aux couleurs sombres d’un je t’aime moi non plus, décrit avec subtilité la réflexion d’une génération post-moderne ne croyant plus à grand-chose, relativisant beaucoup. Une génération qui, affranchie des anciens codes et carcans, ne sait plus sur quoi s’appuyer pour ne pas perdre de vue l’essentiel.

Roman, autobiographie romancée, qu’importe… Nolwenn le Blevennec nous conduit avec succès et un certain style, direct, cru, dans les méandres psychologiques de 3 personnages qui cherchent à donner un sens à leur vie.


Une belle lecture qui donne envie d’attendre le prochain romain de cette jeune auteure !


Editions Gallimard - 01/2021 - 176 pages

132 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout