top of page
  • Photo du rédacteurPascal Francois

Le jardin des Monstres - de Lorenza Pieri


Découvrez le nouveau roman de l’auteure italienne Lorenza Pieri, Le jardin des Monstres paru en septembre 2021 aux éditions Préludes. La rentrée littéraire est marquée par la sortie de ce second livre classé dans la catégorie littérature étrangère. Celui-ci nous entraine en Italie et plus précisément en Toscane à la fin des années 80. À la fois saga familiale, fresque historique et sociale, le roman est aussi un hommage à Niki de Saint Phalle, artiste plasticienne franco-américaine qui vécut dans cette région.


Le Jardin des monstres : un roman haut en couleur


En bord de mer, à mi-chemin entre Florence et Rome, dans le village de la Maremme, le récit dépeint l’histoire de deux familles que tout oppose, les Biagini et les Sanfilippi. Ces dernières vont s’allier afin de monter une affaire commerciale dans le pays. Sauro Biagini, fils de fermiers toscans, éleveur de chevaux, voit la région se transformer avec le début du tourisme rural et veut saisir l’occasion pour évoluer. Filippo Sanfilippi, politicien de gauche, y voit l’occasion de faire une bonne affaire. Ces deux personnages vont proposer du tourisme équestre associé à un restaurant huppé en bord de plage.


Cependant, cette épopée s’avère rapidement être source de conflits et de tensions car la famille de Sauro est exploitée, notamment son épouse Myriam et sa fille Annamaria. Cette dernière qui n'a que quatorze ans, doit servir en salle et s'occuper des chevaux. Elle manque de confiance en elle, se trouve un physique disgracieux, a du mal à trouver sa place surtout face à Lisa, la fille de Filippo qu'elle envie et admire.


Lorenza Pieri : l’art de sculpter les mots pour une mosaïque d'émotions


Seulement, la vie de la jeune fille va être marquée par la découverte, dans le voisinage, du Jardin des Monstres (de son vrai nom le Jardin des Tarots situé à Capalbio en Toscane). Une œuvre à ciel ouvert que l’artiste et plasticienne Niki de Saint Phalle est en train de faire naître. La rencontre avec l’artiste va marquer profondément Annamaria et l’aidera à trouver sa propre voie.


De nombreux thèmes sont abordés dans ce livre : la transformation des campagnes italiennes, la place des femmes dans la société italienne, le féminisme, le passage de l’adolescence à l’âge adulte, l'épanouissement personnel, l'amour, l'amitié, la thérapie par l'art


Le passage de l'adolescence à l'âge adulte est une période difficile pour beaucoup. Annamaria rêve d'échapper à son destin. Sa rencontre avec Niki de Saint-Phalle, icône féministe transcendée par ses blessures, va changer sa vie. L'artiste s'est établie non loin de là et a fini par engager la cousine d'Annamaria comme assistante et créer des sculptures gigantesques figurant les arcanes du tarot. Poursuivie par un lourd passé (elle a été abusée par son père à l'âge de onze ans), l'artiste souffre de problèmes psychologiques qu'elle exorcise en créant ses « monstres » de céramique. Touchée par cette jeune fille à qui la vie ne fait pas de cadeau, elle la conseille, lui montre la voie par laquelle elle pourra échapper à cette existence étriquée, à cette famille qui l'étouffe et à ses complexes qui l'empêchent d'avancer dans la vie.


Quand la virtuosité se met au service de l’art et de la littérature


Lorenza Pieri met en scène habilement l'artiste mêlant avec brio réalité et fiction. L’auteure nous fait entrer dans sa vie, renaitre suite à sa rencontre avec le plasticien Jean Tinguely. Elle apparaît aux yeux d’Annamaria, comme un être lumineux, simple aussi : tout ce qu’elle dit est à prendre au sens propre, sans volonté de manipuler l’autre.


Le roman, structuré en autant de chapitres que d’arcanes du Tarot (22) et de sculptures du fameux jardin illustre à la fois l’étonnant et torturé destin de Niki de Saint Phalle. Cette belle saga familiale entraine le lecteur au cœur d’une intrigue dans une Italie en pleine mutation. On peut presque y trouver deux romans en un !


Ce roman poétique est aussi un rapport à la beauté, à l’art, la difficulté à se construire, celle de prendre confiance en soi. Car il est difficile de se construire quand on a grandi sans recevoir l’attention dont on avait besoin. Comment s’en sortir aussi, quand on n’a pas toutes les cartes en main, quand on a toujours été le serviteur et non le maitre, quand on a accepté qu’une virilité toxique empoisonne le moindre rapport humain ?


Le jardin des monstres est une invitation à la réflexion, sur la lente et inexorable évolution de la société, sur les rapports humains, sur soi. Avec finalement l’espoir qu’au bout de chaque route il y ait un soleil en guise d’espoir.


Bonne et agréable lecture à celles et ceux qui partirons à la conquête de l’univers romanesque de Lorenza Pieri.


Pascal François


Le Jardin des Monstres - Lorenza Pieri - Ed. Préludes – 09/2021 – 224 pages

204 vues0 commentaire

コメント


bottom of page