le loup des Cordeliers - d'Henri Loevenbruck


Henri Loevenbruck, on en parle ? Un auteur que j'ai découvert d'abord dans son univers fantasy avec « La Moïra », puis son roman historique « L’apothicaire ». Et bien, quelle ne fut pas ma surprise en découvrant que cet auteur est également compositeur, parolier et chanteur ! A la lecture de ses romans, on ressent tout de suite un homme qui aime la langue de Molière et qui jongle avec les mots comme un gymnaste le ferait avec ses massues.


Le loup des Cordeliers est un roman policier historique, premier volume d'une trilogie, une de celles où il est écrit « A suivre … » sur la dernière page et pour laquelle vous n'avez qu'une envie : poser une journée de congés afin d'en dévorer le second tome !


L'intrigue commence en mai 1789, au début de la révolution française. En plein Paris, une jeune servante se fait attaquer par des brigands et est sauvée in extremis par un personnage vêtu d'une cape et accompagné d'un loup, qui sans aucun remord assassine les brigands et laisse sur le front de l'un d'eux une étrange marque.


Nous faisons ensuite connaissance de Gabriel Joly, un jeune provincial qui grâce à son oncle va obtenir un poste dans un journal. Lorsqu'il entend parler des différents assassinats perpétrés par ce mystérieux justicier, il n'a qu'une envie, celle de mener l'enquête.


On suit le journaliste en herbe, on frémit pour le téméraire Gabriel tout au long de son enquête et on assiste avec lui aux États Généraux, à la prise de la Bastille, à l'évasion d'un prisonnier secret ou encore à la création de l'Assemblée Nationale. Parviendra-t-il à découvrir l’identité du Loup des Cordeliers ? Pourquoi ce dernier laisse-t-il cette marque sur les corps de ses victimes ? Et si derrière tout cela se cachait un complot encore plus effrayant ? Les mystères se multiplient au fur et à mesure que Gabriel avance dans son enquête, et tout cela ne peut que nous plaire.


Henri Loevenbruck nous (re)plonge dans cet épisode de l'histoire de France, où les personnages réels tels Desmoulins, Mirabeau, Danton et Robespierre croisent les fictifs Récif le Renégat ou encore le commissaire Guyot. Le tout s'imbrique dans une intrigue policière menée tambour battant par un personnage très attachant.


Tous les ingrédients sont là pour faire passer un très agréable moment de lecture, le contexte historique est globalement respecté, le vocabulaire a un parfum d'époque sans pour autant rebuter et le Paris du 18ème siècle est tellement précis qu'il donne envie de poser une deuxième journée de congé afin de partir sur les traces des protagonistes dans le quartier des Cordeliers.


Pour ma part je m'apprête à dévorer le deuxième tome intitulé « Le mystère de la main rouge ». J'espère vous avoir mis l'eau à la bouche et que vous aurez envie de suivre les aventures de Gabriel Joly.


Bonne lecture !


Béatrice Guiseppone


Le loup des cordeliers – Henri Loevenbruck – XO Editions – 10/2019 -560 pages


109 vues2 commentaires