top of page
  • Photo du rédacteurFrançoise Fesneau

Le rêve de l'okapi - de Mariana Leky


Si vous ne savez pas à quoi ressemble un okapi, ce qui est possible car il vit dans les forêts tropicales, allez voir l’allure de cet animal sur « wiki ». C’est plutôt étrange : des pattes de girafe avec la couleur du zèbre, une tête de biche, de petites oreilles… on a l’impression que rien ne va ensemble !


C’est peut-être le cas des personnages de ce conte où l’on navigue entre rêve et réalité !


L’histoire se déroule dans un petit village du Westerwald, région boisée d’Allemagne, à l’est de Bonn. C’est là que vit Selma, femme d’une soixantaine d’années. Lorsqu’elle rêve d’un okapi, une personne du village meurt dans les vingt-quatre heures. Et justement, ce matin elle se lève et se confie à Luisette, sa petite-fille : j’ai rêvé d’un okapi !


La nouvelle se répand dans le village à la vitesse de la lumière ! Et ils sont tous superstitieux dans le village ! La narratrice est Luisette, petite fille de 9 neuf ans, dont le meilleur ami est Martin. Ils prennent le train chaque matin pour rejoindre les bancs de l’école. Très complices depuis la petite enfance, ils ne se quittent pas.


Les heures à suivre vont être éprouvantes pour chacun. Que faire en attendant de savoir qui va mourir ? Luisette nous présente une galerie de personnages assez loufoques. Tout un monde se dessine : l’opticien, amoureux silencieux de Selma, Palm, l’alcoolique du village, père de Martin, Elsbeth, la « chamane » belle-sœur de Selma, Marlies la triste.


Tout comme l’okapi, ce conte est aberrant. Tout le monde devient fou et souhaite faire place nette avant le départ. On se dévoile, on avoue, on pleure, on perd la tête !


L’auteure nous entraîne dans les méandres de son univers. Laissez-vous glisser dans son monde, ne vous retenez pas au bord.


Conte étrange, à la limite du surnaturel, j’ai été embarquée dès les premières pages. On en vient à se demander si rêver de l’okapi n’est pas une bonne chose. En d’autres termes, il faut être présent dans le présent. C’est acculé que l’on réalise les choses les plus insensées. Un beau récit entre rêve et réalité.


Bonne lecture !


Françoise Fesneau


Le rêve de l’okapi - Mariana Léky - Ed. J.C.Lattès - 2019 - 352 pages

84 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page