• Françoise Fesneau

Pour que s'envolent les hiboux - de Eleanore Ly


Les sociétés secrètes vous intriguent ? Alors plongez dans ce livre, qui est le second roman d’Eléanore Ly et qui lève un léger voile sur le sujet...


Née en France, de parents cambodgiens, Eléanore est une passionnée de lecture et c’est son imagination qui lui a donné l’envie et le besoin d’écrire. En effet, elle voit dans ses lectures d’autres chemins, d’autres rebondissements que ceux choisis par l’auteur. De là à se lancer elle-même il n’y a eu qu’un pas à franchir.


Ce second roman est un petit bijou. Dès les premières lignes, j’ai eu envie de continuer à tourner les pages pour découvrir l’histoire de Thomas, de sa sœur Flore et de Claire, la jeune épouse avec laquelle il revient des États-Unis après un an d’exil.


Flore et Thomas ont perdu leurs parents il y a quelques années déjà. Le père, Jacques, les a quitté lorsqu’ils étaient encore jeunes enfants. Il est parti vivre à New-York. Un jour, ils ont appris qu’il avait été assassiné en pleine rue. Leur mère est décédée alors que Thomas était encore jeune et c’est Flore, sa sœur, qui l’a élevé et lui a donné la possibilité d’étudier. Les drames de leur enfance les ont lié et, lorsque Thomas annonce à Flore son désir de traverser l’Atlantique pour continuer ses études d’économie, elle est triste, déçue et ne comprend pas. Elle a peur de perdre ce frère qu’elle aime tant. Elle est séparée de son mari Julien et elle ressent le départ de Thomas comme un abandon.


Elle se plonge alors dans son travail qui est très prenant car elle est détective privée.


Thomas va être absent une année et ne donnera que peu de nouvelles. On le suit tout au long de son exil américain. Il est le colocataire de Beth et Lauren qui sont étudiantes. Dès le début de son séjour il va se trouver confronté à des événements dérangeants, violents, inattendus et il va devoir jouer le rôle du chevalier blanc auprès de ses deux colocataires.


Les mois passent et un jour il prévient sa sœur qu’il rentre à Paris. Il lui demande de préparer l’appartement parisien dont il a hérité de son père. Elle est heureuse et se met en quatre pour l’accueillir.

Mais, lorsqu’elle le retrouve à l’aéroport, elle le trouve si changé qu’elle en est perturbée. Et le clou des retrouvailles est la présentation de Claire, jeune femme très effacée, très distante que Thomas a épousé à New-York. Passé le choc, Flore reste très suspicieuse et n’a de cesse de découvrir qui est cette femme et pourquoi son frère fuit ses questions.


Je n’en dis pas plus... Sachez que vous ne découvrirez l’entière vérité qu’à la fin du roman.


J’ai aimé l’histoire et plus encore le style d’écriture d’Eléanore. Tout est décrit avec force détails et la maîtrise de la plume par son auteur évite les lourdeurs que l’on peut connaître chez d’autres écrivains. La fluidité nous entraîne de page en page, de plus en plus vite. Le choix également de l’écriture en italique pour les passages où Thomas raconte son périple est très judicieux car il nous permet de changer immédiatement de lieu et de temps.


Ce roman pourrait être le synopsis d’un film et le début d’une saga littéraire. Les personnages sont bien campés et les retrouver dans une suite d’aventures permettrait d’approfondir le sujet des sectes et de travailler plus encore la personnalité et la psychologie des personnages.


Eléanore, j’ai envie de découvrir la suite des aventures.


Bonne lecture à vous !


Françoise Fesneau


Pour que s'envolent les hiboux - Elelanore Ly - autoédition - 05/2021 -

156 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout