• Pascal Francois

AR-MEN, l'enfer des enfers - d'Emmanuel Lepage


Ar-Men, un phare de légende !


Avec cette bande dessinée, Emmanuel Lepage nous embarque littéralement dans une belle aventure où se mélange légende bretonne et l’histoire d’un phare qui est devenu une légende.


On croise au détour du récit l’ombre du roi Gradlon, de la reine Malgven, et de Dahut leur fille, mais aussi celle de la mystérieuse cité engloutie d’Ys, dans la Baie de Douarnenez.


Ar-Men, c’est le phare des phares de Bretagne !


Difficile d’accès, exposé aux caprices de la mer, situé là ou finit la terre, au bout de la chaussée de Sein en mer d’Iroise, là où normalement on ne construit pas un phare.


Ar-Men c’est aussi l’enfer des enfers en disent ses gardiens, car comme toute légende elle a ses côtés sombres


Au fil de l’ouvrage, l’auteur nous fait vivre la vie du phare au travers de Germain, l’un des gardiens. Nous devenons alors les matelots d’une histoire, de plusieurs histoires faudrait-il dire, racontées par Germain à sa fille.


On y croise celle de Moïzez, l’enfant venu de la mer qui trouvera sa reconnaissance dans la construction du Phare, celle troublante du Bag Noz et de son Ankou, sans oublier le conte merveilleux de la belle et mystérieuse Cité d’Ys…


Puis s’entremêle l’autre histoire, celle qui nous raconte la lente et difficile construction d’Ar-Men sur un bout de rocher où on ne peut se rendre que quelques heures par jour, quelques semaines par an, quand la mer, souveraine et sublime, le décide. Quatorze longues années seront nécessaires à sa construction !


Quatorze années, de joie, de peine, de galère. Il aura fallu convaincre en premier lieu les marins de Sein, réticents au départ, car selon eux contraire à la volonté de Dieu. Mais Ar-Men finira par se dresser, fier et fort face aux éléments marins, comme pour montrer que l’homme sait se battre contre les éléments.


Et il brillera enfin par une nuit d’Aout 1881 pour aider les marins passant au large.


Les contes nous rappellent Brocéliande, l’enchanteur Merlin, la Bretagne telle qu’on l’aime, qu'on l'imagine pendant qu’Ar-Men nous rappelle cette terre entourée d’eau et la vigile permanente des hommes pour leurs frères de mer.


Les graphismes sont le point fort de l’album, saisissants, avec une mer omniprésente, tour à tour calme ou tempétueuse. Les coloris retenus pour l’illustration sont aux couleurs des légendes bretonnes, somptueuses, presque envoutantes. Chaque conte y est traité différemment comme pour reconquérir le lecteur qui pourrait se perdre un instant tant la magie opère.


Ar-Men, c’est un bel album pour les amoureux de la Bretagne, de ses légendes, de ses phares et du plus impétueux d’entre eux ! Un bon moment d'évasion !


Bonne Lecture !



aux Editions Futuropolis - 11/2017


76 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout