• Pascal Francois

Les enfants sont rois - de Delphine de Vigan


Vous vous souvenez, c’était en 2001, M6 lançait la première émission de téléréalité en France, Loft Story. Elle sera suivie par des millions de téléspectateurs. Loana en ressortira gagnante. Et toute la société s’y engouffrera…


Bienvenue dans le monde où il faut être vu pour vivre ! Télévision au rabais, réseaux sociaux, voyeurisme, vie par procuration, des Likes en guise d'amour...


Delphine de Vigan, auteure de 10 ouvrages dont « D’après une histoire vraie » qui a reçu le prix Renaudot et le prix Goncourt des lycéens en 2015, s’est saisi du sujet et livre au travers de son roman « Les Enfants sont rois » sa vision de cette dérive sociétale.



Depuis son enfance, Mélanie Claux est fascinée par la célébrité. Elle a aimé Loft Story, Secret Story, l’île de la Tentation… Elle a rêvé devant les émissions de téléréalité qui fabriquent des stars en quelques semaines, sur lesquels les projecteurs se braquent le temps de quelques soirées avant de les oublier aussi vite. Une célébrité Kleenex…Elle a bien tenté sa chance, a été retenue pour une émission mais elle en est aussi vite ressortie car elle n’était pas assez… ou peut être un peu trop ….


La vie a passé, Mélanie s’est mariée avec Bruno, a deux enfants Sammy et Kimmy. Mais elle n’a pas oublié ses rêves de jeunesse, être célèbre, aimée, avoir des milliers de fans, « partager » … Ah ce mot « partager » combien de fois va-t-on l’entendre dans sa bouche dans le livre. Mélanie se prend au jeu des selfies familiaux, des vidéos à mettre en ligne, obtient de plus en plus de likes, qui sont pour elle autant d’instants de célébrité volés. La machine s’emballe au point que toute la famille en fait un véritable business, avec des millions de followers et d’euros à la clé. Happy Récré, sa chaine YouTube est née, sans oublier Melanie Dream, son profil Instagram...


Dans ce monde de bisounours, la machine finit par déraillee, sa fille, la petite Kimmy est kidnappée. Plus d’Happy Récré, de bisous d’étoiles… L’enquête est confiée à la Brigade Criminelle qui va devoir démêler cet écheveau bien compliqué qu’est la célébrité virtuelle pour essayer de retrouver la petite fille. Clara Roussel, la procédurière du groupe de la Crime qui a en charge le dossier va découvrir peu à peu l’envers du décor, la vie au quotidien de ces petites stars du web, expertes en placements de produits, à qui les parents font faire tout et n’importe quoi pourvu que le compteur des Likes s’affole… et celui des euros qui va avec.


Le livre s’il traite d’un vrai sujet de société se lit comme un polar, avec une enquête. En toile de fond, des sujets de société tels que l'exposition médiatique, les réseaux sociaux, la publicité, la profusion, le gaspillage, l'artifice, le bonheur acheté à coup de likes et petits cœurs.


Delphine de Vigan traite un certain réalisme, une certaine froideur, ces sujets. Mais ils peuvent faire froid dans le dos quand on découvre le système...


Au travers des deux personnages clés du roman, Clara et Mélanie, on découvre les deux revers d’une même réalité, d’une même société.


Mélanie, la maman qui se veut modèle, vit sa vie par procuration au point d’en faire une machine infernale pour obtenir plus de likes, son graal. Quelle vie offre-t-elle à ses enfants ? Elle est devenue prisonnière d’un système qu’elle croit piloter. Que penser d’elle ? Est-elle idiote, irresponsable, manipulatrice ? Chacun pourra se faire son avis…


Et Clara, la policière célibataire, biberonnée par des parents rebelles, qui ne croit pas en grand-chose, se méfie de cette virtualité qui s’immisce partout. Sa vie peut sembler transparente, pas de famille, peu d’amis, de loisirs… mais beaucoup de lucidité.


De ces deux femmes que tout oppose, on découvre le paradoxe de la vie d’aujourd’hui. La fascination du virtuel d'un côté, et la volonté de ne pas laisser de trace de l'autre.

Le livre est bien documenté et se lit facilement. C’est une lecture nette, sans éclat. Le sujet ne s’y prête pas d’ailleurs. L’élégance épurée du style met en évidence l'horreur de la situation, la folie de cet engrenage.


C’est un livre qui laisse à réfléchir car lequel d’entre nous ne s’est pas laissé prendre au jeu des photos publiées, des sourires aux likes obtenus…


Bonne Lecture


Les Enfants sont rois – Delphine de Vigan - Éditions Gallimard – 03/2021 – 352 pages





136 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout