Les sept sœurs - tome 1 - de Lucinda Riley


Où allons-nous ? En Suisse, au Brésil et en France


À quelle époque ? Contemporaine et dans les années 20


Venez, je vous raconte de quoi il est question :

"Les sept sœurs" de Lucinda Riley est une saga dont les cinq premiers tomes sont sortis pendant le premier trimestre 2020. Actuellement, nous en sommes au huitième volet de la saga ! Le premier tome nous raconte l’histoire de Maia d’Alpièse, l’aînée de la fratrie, adoptée bébé par un énigmatique milliardaire. Mais Maia n’est pas la seule enfant adoptée de la famille. Son père, Pa Salt, a ramené six autres bébés des quatre coins de la planète. Au début du roman, le père adoptif décède subitement de façon énigmatique, laissant un héritage conséquent à ses filles et un nombre incommensurable de questions en suspens. Sur un fond de chasse au trésor de leurs passés respectifs, chacune reçoit une lettre de la part du père, les invitant à se reconnecter à leurs passés.


« Maia, ma chérie, […] aucune de vous ne m’a été confiée avec un acte de naissance, et, comme je vous l’ai dit, vous êtes toutes légalement mes filles. Personne ne pourra jamais t’enlever cela. Mais je peux t’indiquer une direction à suivre. Ensuite, toi seule choisiras d’entreprendre ce voyage dans ton passé, si tu le désires. Les coordonnées géographiques gravées sur la sphère armillaire, que tu as maintenant découverte, indiquent l’endroit exact où ton histoire a commencé. » P.96-97


À mon humble avis : J’avoue que l’épaisseur du tome 1 a failli me décourager au départ à me lancer dans cet ouvrage, qui, de plus, est une saga constituée de cinq tomes. Pourtant, après avoir terminé le premier volume - que j’ai littéralement englouti - j’étais déjà en train de chercher à me procurer le tome 2 de la saga qui relate l’histoire de la seconde sœur, Ally !


Ce qui fait la différence : Maia est traductrice, réservée, casanière et célibataire. À 29 ans, elle est la seule sœur à encore vivre dans la magnifique demeure familiale, un château sur les bords du lac de Genève. La mort de son père et sa quête de vérité vont l’obliger à sortir de sa zone de confort : la voilà partie pour Rio de Janeiro, au Brésil. Là-bas, elle y retrouve un auteur, Floriano, dont elle vient de traduire le premier ouvrage en français. Passionné par l’Histoire de son pays, il lui propose spontanément son aide. De fil en aiguille, Maia finit par découvrir son passé, mais surtout celui de son arrière-grand-mère, Izabela Rosa Bonifacio, une femme d’une beauté exceptionnelle, mariée par convenance pour son dix-huitième anniversaire.


Ce que j’ai particulièrement apprécié dans ce premier tome de la saga des Sept sœurs, ce sont les voyages historiques : l’auteure nous plonge avec beaucoup de savoir-faire dans l’ambiance brésilienne et française des années 20. On y apprend également un certain nombre de détails non négligeables sur l’histoire de la statue du Christ Rédempteur, ainsi que sur son ingénieur-concepteur Heitor da Silva Costa, et au sujet du sculpteur français Paul Landowski, notamment.


« Heitor da Silva Costa les accompagna à plusieurs reprises, profitant de la voiture pour livrer divers plans et dessins par lesquels son Christ se trouvait chaque fois modifié. Et Landowski, assis à son établi dans l’atelier, recevait une nouvelle liste d’infimes rectifications qui l’obligeaient à recommencer sa maquette. ̶ Ce Brésilien est fou à lier, marmonnait-il dans sa barbe. Je n’aurais jamais dû accepter de le seconder dans son rêve impossible. » P.299


Bravo à l’auteure et belle lecture à vous !

Beatrice Bernier Barbé

Les sept sœurs – Lucinda Riley – Ed. Charleston – 06/2020 – 672 pages

Retrouvez Béatrice Bernier Barbé sur son blog : www.bernierbarbebeatrice.com

121 vues3 commentaires