• Pascal Francois

Madame Pylinska et le secret de Chopin - d'Eric-Emmanuel Schmitt




''Dans la maison de mon enfance vivait un intrus''. Ce sont les premiers mots du nouveau roman d’Eric-Emmanuel Schmitt. Cet intrus, c’est un vieux Schidmayer installé dans le salon familial depuis des générations, sur lequel l’auteur, encore enfant, a appris à jouer du piano après avoir entendu sa tante y sublimer Chopin.


Au travers de ce conte moderne, à la fois humoristique et philosophique, Eric-Emmanuel Schmitt nous fait partager un court passage de sa vie. Celui où il était étudiant rue d'Ulm, à l'ENS. Il lève le voile sur son amour pour le piano et Chopin, au point de reprendre des cours de piano, étudiant.


C’est là qu’entre en scène, Madame Pylinska, professeur de piano polonaise (tiens donc…) qui va peu à peu révéler Chopin à-Emmanuel. Elle le lui fera découvrir à sa manière, et quelle manière !


‘’Vous êtes un intellectuel : vous faites des notes, pas des sons. Vous pensez les hauteurs et la phrase, vous ne pesez ni le timbre ni la couleur’’. Avec cette phrase, Madame Pylinska résume le pianiste qu’est l’auteur. Bon technicien, mais piètre mélomane. Elle va petit à petit lui réapprendre le piano, lui prodiguer sa leçon de piano.


Du coucher sous le piano, à la cueillette de fleurs au petit matin sans faire tomber la rosée, en passant par l’écoute du silence des feuilles dans les arbres, les leçons de Madame Pylinska entrainent Eric-Emmanuel Schmidt dans un parcours initiatique lui révélant un univers pianistique qui lui était étranger.


Avec Madame Pylinska, le génie du piano n’est pas dans la technique mais dans l'inspiration, dans l'immatériel, dans le ressenti de l'imperceptible. Elle lui enseigne l’écoute du silence, la sensibilité, l’amour. Madame Pylinska, c’est l’éloge de la lenteur, du lâcher prise, de l’abandon de soi pour mieux se retrouver.


Dans cette écriture pleine de finesse qui lui est propre, inspirante, presque tactile, Eric-Emmanuel Schmidt, nous révèle ce qu'est le génie du compositeur au travers de ses leçons de piano très particulières.


Un beau conte philosophique à lire car il nous renvoie à nous-même, à nos propres contradictions en nous incitant à rencontrer notre Madame Pylinska qui saura nous guider vers le meilleur de nous même.


Editions Albin Michel – 2018 – existe en livre audio



L’auteur :

Eric-Emmanuel Schmidt : né en 1960 – dramaturge, nouvelliste , romancier, réalisateur, comédien franco-belge – Lauréat du Concours Général – ENS rue d’Ulm – agrégé de philosophie – a écrit plus 30 ouvrages littéraires et 20 pièces de théatre.


Liens

Biograhie Eric-Emmanuel Schmidt : https://fr.wikipedia.org/wiki/Éric-Emmanuel_Schmitt

Extrait de la pièce éponyme : https://www.youtube.com/watch?v=gm0HnyTQmYU




47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout