top of page
  • Photo du rédacteurPascal Francois

Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon - de Jean-Paul Dubois - Prix Goncourt 2019


Il en est des livres comme du vin. Quand on ouvre un roman on ne sait pas si l'on va tomber sur une infâme piquette ou sur une bonne bouteille. Et bien dans mon parcours de lecture des Prix Goncourt ( un par mois ), j'ai découvert une bonne bouteille ! Jean-Paul Dubois, 72 ans, romancier français, lauréat du Prix Goncourt 2019 avec son roman « Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon ».

Auteur d’une vingtaine de romans, Jean- Paul Dubois ne sacralise pas l'acte d'écriture. Il considère que « le métier d’écrivain a l’avantage de laisser du temps libre pour ne rien faire, simplement pour vivre, en essayant de comprendre un peu le monde ».


C'est dans une cellule de prison à Montréal que débute le roman. Paul Hansen, le narrateur, est incarcéré depuis le 4 Novembre 2008, date de l'élection d'Obama, comme il le souligne. Dans sa cellule il doit cohabiter avec Patrick Horton, Hells Angel incarcéré depuis 5 ans, en attente de jugement pour meurtre. Ce colosse craint de tous en prison, lui offre contre toute attente une sorte de protection lui permettant ainsi de s'évader en rêvant éveillé avec auprès de lui la présence de ses morts chéris, Winona, sa compagne pilote, Johannes, son père et Nouk sa chienne qui comprend tout.


Tout en nous racontant sa vie carcérale avec la promiscuité, le froid glacial durant l'hiver, les rats, auprès de son versatile compagnon de cellule qui peut exploser de colère ou alors devenir sentimental et presque attendrissant, Paul revient petit à petit sur son enfance radieuse auprès de son père, pasteur à la foi chancelante, originaire du Jutland du Nord (Danemark) et de sa mère Anna, athée, née à Toulouse qui reprendra le cinéma de ses parents après leur décès accidentel. Des frictions inévitables vont naître entre les époux et iront crescendo. Ils se sépareront et Paul ira rejoindre son père au Canada et deviendra concierge à L'Excelsior, une résidence pour retraités aisés.

Jean-Paul Dubois va ainsi faire défiler le passé du narrateur en le mêlant au vécu d'aujourd'hui en prison. Il nous tiendra en haleine jusqu'au bout, ne nous dévoilant qu'au dernier moment, la cause de son emprisonnement.


Car, énigme, il y a. Comment cet être si doux, si sympathique, si altruiste et si dévoué a pu se retrouver en prison ? En tout cas, Paul n'affichera aucun remord sur les actes qui 'sont conduit en prison.


"Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon" est un roman plein de mélancolie, de fraternité, de tendresse, d'amour mais aussi de révolte à l'égard de toutes les formes d''injustice et, il faut le dire d'un peu de désespoir tout de même. La vie carcérale y est très justement décrite et analysée, voir disséquée.La noirceur de certains personnages ou de certains côtés de la vie, la perte également sont relatées de manière très juste et souvent avec un humour très fin qui magnifie les propos.


Jean-Paul Dubois arrive à nous faire rire, même du pire. Mais il sait également fort bien nous parler de la générosité ! Il y a les gens formidables, généreux avec qui l'on vit des moments de bonheur intenses et les gens mesquins, égoïstes, orgueilleux ne pensant qu'à leur ego. Souvent le pire côtoie le meilleur. Les rêveries que s'accorde le narrateur avec ceux qu'il a aimés et ne sont plus, sont de toute beauté et chargées de poésie.


Le style est fort agréable, à la fois travaillé, plein d'humour mélancolique, nostalgique et de cynisme. On y trouve le charme d’une écriture au ton désabusé, au regard lucide voire gentiment moqueur. C’est là ce qui semble être la marque de fabrique de l’auteur.


"Tous les gens n'habitent pas le monde de la même façon", est une belle découverte d’auteur. Le Prix Goncourt 2019 qui couronne ce livre fut un bon choix même si en 2019, il y avait d’autres auteurs très talentueux.


Mais le Goncourt a ses raisons que la raison ne connaît pas !


Bonne Lecture


Pascal Francois


Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon – Jean Paul Dubois – Ed. l’Olivier – 08/2019 – 246 pages


327 vues4 commentaires

Posts récents

Voir tout

4 Comments


Guest
Oct 21, 2022

La Feuille Volante n° 1477 – Juin 2020.


Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon – Jean-Paul Dubois – Éditions de l’Olivier. (Prix Goncourt 2019).


Une église ensablée au nord du Danemark, un père, pasteur protestant qui vient s’établir par amour dans le sud de la France, perd la foi, et qui, après son divorce, part exercer son désormais hypocrite mais talentueux ministère à l’autre bout du monde où il perdra son âme, une mère qui hérite d’une salle d’ « art et d’essai » qu’elle transforme par opportunisme commercial en temple du cinéma porno, refait sa vie et choisit sa mort, le bouleversement sociale et culturel de 1968 et, au milieu de tou…


Like

Guest
Jun 16, 2022

Bonjour chères frères et sœurs

Je m'appelle celine lopez

Je fais ses témoignages pour témoigner la compétence d'un vieux vraiment formidable.

Je vous assure que j'ai eu à contacter plusieurs marabouts qui sont rien que des faux , des menteurs, des escrocs je ne sais plus quoi les qualifiés mais suite aux plusieurs recherches je suis tombé sur ce vieux qui m'a vraiment redonner le bonheur , le bonheur que je recherche depuis tant d'années il est vraiment formidable je souffrais d'une rupture avec mon mari il m'a quitté cela à fait 1 an 1 mois et même au boulot j'ai perdu le travail mon père était gravement malade mais dans un intervalle de 3 jours je vous rassure que…

Like

Guest
Apr 03, 2022

Une histoire étonnant, qui nous emmène dans le méandre d’une drôle de vie. C’est très bien écrit.

Like

Unknown member
Feb 24, 2022

Un merveilleux roman à lire absolument

Like
bottom of page